Miloé-Santé, je prends en main ma santé !

Intervention des secours : Miloé, une solution qui facilite la prise en charge

Sais-tu qu’en France, les blessures par accidents entraînent chaque année environ 40 000 décès ? Parmi eux, 21 000 sont en lien avec un accident de la vie courante. Les urgences relatent également plusieurs millions de recours annuels ! Parmi les interventions, il n’est pas toujours simple pour les secours de réagir rapidement et efficacement.

Dans un monde idéal, en cas d’accident ou de souci de santé, le patient serait muni d’un dispositif portatif contenant toutes ses données médicales. Cette technologie du sans contact, qui pourrait sauver tant de vies, existe déjà bel et bien ! Miloé a été conçu pour faciliter le sauvetage et la prise en charge. Rencontre avec Nicolas D., sapeur-pompier et formateur en secourisme, qui a accepté de répondre à nos questions !

Accéder aux données de santé du patient ou du blessé

Bonjour Nicolas, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer quelles interventions vous êtes amené à réaliser ?

Je suis Nicolas, j’ai 33 ans et je suis ancien marin-pompier de Marseille, où j’ai travaillé 10 ans. J’ai toujours baigné dans le secourisme, et je suis maintenant sapeur-pompier volontaire ainsi que formateur en secourisme. Je suis donc amené à réaliser des interventions d’urgence variées, souvent en collaboration avec le SAMU. Je peux aussi bien prendre en charge un blessé qu’une personne qui fait un malaise. La cause de notre venue répond soit à une altération de l’état de santé, soit à un accident. 

 

À quelles difficultés êtes-vous confronté face à un patient inconnu et inconscient ?

S’il n’y a pas de tiers autour de la personne, on a parfois du mal à obtenir des informations sur ses antécédents. 

 

Pour que vous compreniez bien, on est amené à effectuer plusieurs bilans lors d’une prise en charge :

- D’abord, on va procéder au bilan circonstanciel : qu’est-ce qu’il se passe ? Là, on se base sur les éléments visuels et les témoins. 

- Ensuite, on passe au bilan d’urgence vitale. On va utiliser nos méthodes pour obtenir ce qu’on veut : la fréquence cardiaque, la saturation, etc. Ça nous permet de comprendre les paramètres vitaux de la victime. 

- Finalement, on réalise le bilan complémentaire. On doit alors remplir le MHTA (Maladies - Hospitalisations - Traitements - Allergies). 

 

Imaginez par exemple un blessé qui saigne du scalpe et qui suit un traitement sous anticoagulant… Il vaut quand même mieux qu’on le sache ! Le problème, c’est que si l’individu est inconscient et sans proches autour, obtenir ces données devient compliqué ! Une fois la fiche-bilan complétée, on transfère le blessé ou malade à l’hôpital. 

 

En quoi la solution Miloé peut-elle améliorer le secours d’un blessé ?

Lorsqu’on passe au bilan MHTA, il est vrai qu’on se retrouve parfois démuni. Imaginez par exemple une personne en pleine crise d’asthme, ou même inconsciente ! Sans perdre forcément connaissance, il arrive qu’un patient éprouve de grandes difficultés à s’exprimer… De plus, lors d’un état de choc, la victime devient obnubilée ou ne se rappelle pas de ses antécédents et de ses traitements. 

 

L’objet Miloé permet de faciliter la communication. De plus, il fournit les contacts à prévenir en cas de souci de santé. Si on voit un Sticker-Santé sur un casque de motard accidenté ou bien un Médaillon-Santé accroché à un sac, on est capable de remplir très facilement la fiche-bilan ! On sait quel proche appeler ! Bref, on consulte, on récupère tout ce qui nous intéresse à l’instant T… Et c’est réglé ! 

Améliorer les conditions de travail des sapeurs-pompiers

Conseillez-vous aux gens d’adhérer à Miloé ? Pourquoi ?

Plus notre récupération des données sur une victime est facilitée, plus l’intervention est rendue efficace. La prise en charge hospitalière n’en sera également qu’optimisée. 

À notre échelon, il s’agit des premiers secours. On peut vite avoir un renfort médical sur le lieu d’intervention en fonction de ce qu’il se passe. Si le médecin peut obtenir en un scan un électrocardiogramme numérisé d’une personne cardiaque en plein malaise, il saura beaucoup mieux réagir !

 

En fait, je pense que tant que les gens n’ont pas été exposés eux-mêmes à la réalité d’une hospitalisation, ils ne s'en rendent pas compte ! Personnellement, j’ai été des deux côtés : j’ai vécu un grave accident de moto, et je suis pompier ! À l’heure actuelle, si je me retrouvais de nouveau blessé, j’aurais tout intérêt à numériser mes antécédents et à les emporter partout !

 

Quel type de personne devrait en priorité opter pour cette solution ?

Les plus vulnérables, comme les enfants ou les personnes âgées, ont souvent du mal à mémoriser les noms de leur médication, les posologies, leur historique médical, etc. 

Les malades chroniques qui prennent une liste de traitements longue comme le bras demeurent généralement incapables d’en fournir les détails ! Cela les rassurerait d’avoir tout à portée de main sans se prendre la tête ! 

 

Pareil pour n’importe quelle personne qui pratique un sport extrême ou une activité à risque, ou qui conduit chaque jour sa moto…

 

De plus en plus, nous sommes sensibilisés à repérer sur une victime un dispositif comme Miloé, qui nous fait gagner du temps. Garder des données dans son téléphone, c’est bien, mais pas suffisant… En cas de choc, il éclate et il n’y a plus rien ! 

Porter sur soi une solution numérique capable de fournir en un geste des données indispensables possède bien des avantages, donc ! Ça ne peut être que bénéfique pour les secours et ensuite le relais hospitalier ! 

 

Pensez-vous que le personnel de secours pourrait-être aussi mieux protégé grâce à Miloé ?

De manière générale, les dossiers médicaux des secouristes sont enregistrés dans le cadre de la médecine du travail. En cas de problème sur un lieu d’intervention, notre dossier reste toujours disponible.  

Ça, c’est parce que notre employeur le fait ! Par contre, pour une personne non secouriste, anticiper ce problème grâce au port d’un objet Miloé s’avère opportun !




Merci beaucoup, Nicolas D., de nous avoir partagé votre expérience professionnelle dans le secours des blessés et des malades ! 

Notre solution Miloé facilite grandement le travail de ceux qui, comme Nicolas, luttent chaque jour pour sauver des vies. Le GSM reste un objet fragile et souvent bloqué par un code. En partant au travail, sur les routes, en séance de sport ou en vacances, ton Compte-Santé Miloé, lui, te suit partout ! Il est le compagnon idéal en cas de maladie chronique ! Le Médaillon-Santé, le Sticker-Santé ou la Carte-Santé sont tellement faciles à repérer et à scanner qu’ils en deviennent tes meilleurs compagnons ! Tu peux ainsi vaquer à tes occupations l’esprit libre. Un vrai soulagement pour toi et tes proches, et une protection au quotidien !

 

Avec Miloé, santé vous concernés ! 🍀



Miloé n'est pas médecin mais nos articles sont validés par l’un de nos médecins membres de notre comité scientifique. 



Sources :

https://www.santepubliquefrance.fr/