Miloé-Santé, je prends en main ma santé !

7 conseils 100 % sécurité pour se déplacer à vélo en ville

Avec le retour des beaux jours, les cyclistes sont de sortie. Sais-tu que plus de trois millions de vélos ont été vendus en France en 2018 ? Depuis la crise sanitaire et les rapports écologiques critiques, l’essor se confirme et faire du vélo en ville s’apparente de plus en plus à une évidence. De plus, le cyclotourisme tend à se développer rapidement. 

 

Nombreux sont les usagers qui utilisent ce moyen pour se rendre au travail. Les politiques d’aménagement urbain s’orientent ici ou là vers le développement d’un véritable réseau cyclable pour nous faciliter la vie. De nouvelles installations favorisent un stationnement pratique des deux-roues.

 

Bref, le futur sera plus vert ou ne sera pas ! Si tu souhaites enfourcher ta bicyclette sereinement, voici 7 conseils afin de rouler sans risque !

Conseil N°1 : Bien s’habiller pour pédaler l’esprit tranquille

Inutile de porter un total look fluo pour devenir visible ! Néanmoins, quelques touches de couleurs flashy t’aideront à être remarqué, notamment par les automobilistes sur la chaussée. Tu attireras davantage leur attention en apparaissant dans leur rétroviseur avec un habit aux couleurs vives. Et si tu jaillis d’un angle mort, ce style peut te sauver d’un accrochage inopiné !

 

À la tombée du jour ou la nuit, les bandes réfléchissantes permettent de renvoyer la lumière des phares.

 

Il en existe de différentes formes : 

- bandes adhésives à fixer selon tes choix ;

- brassard ou dossard à placer au-dessus des vêtements ;

- tenue pour le sport intégrant ce système de visibilité.

 

Pense à choisir un ensemble sportif adapté :

- de bonnes chaussures qui maintiennent les pieds ;

- un pantalon solide et un haut couvrant de préférence les membres supérieurs et inférieurs afin de limiter les dégâts en cas de chute ;

- un casque correctement réglé et répondant aux normes européennes (marquage CE).

 

Sache que depuis 2017, tout usager de moins de 12 ans, conducteur ou passager, possède l’obligation de porter un casque à vélo. Ce casque homologué doit être bien attaché. Évidemment, n’utilise pas tes écouteurs en route : ils sont interdits pour mieux éviter un accident !

Conseil N°2 : Équiper son vélo d'accessoires de sécurité

Sur ton casque de vélo, n’oublie pas de fixer ton Sticker-Santé Miloé. Ce dernier, grâce à son code QR, renferme tes informations médicales et les coordonnées à joindre en cas de problème. Un vrai plus lors de l’intervention des secours qui doivent agir dans l’urgence !

 

En tant que cycliste urbain, ton principal objectif est d’être bien visible. Les aménagements cyclables ne sont pas toujours optimaux, et le recours temporaire à des voies automobiles s’avère parfois nécessaire. Les catadioptres orange se placent sur les côtés et sur les pédales. Ainsi, n’hésite pas à prévoir des éléments réfléchissants placés sur ton VTT ou VTC, mais également sur les rayons des roues. 

 

En cas de pénombre ou de mauvaise visibilité, le vélo s’équipe de deux feux : 

- Le feu avant émet une lumière jaune ou blanche non éblouissante.

- Le feu arrière est rouge et doit se voir de loin.

 

Ton éclairage de vélo peut être clignotant pour capter le regard. L’acquisition d’un kit complet se fait facilement en boutique ou en ligne. 

Conseil N°3 : Rouler à vélo sur les pistes cyclables

Il n’est pas autorisé de circuler sur les trottoirs… À moins d’être un enfant de moins de huit ans ! Les itinéraires à bicyclette sont généralement signalés par des panneaux du code de la route. En cas de marquages au sol et de signalétique, l’usage des voies cyclables est obligatoire. Ainsi, chaque usager de la route possède son propre espace de circulation dans le respect des lois et sans gêner les autres. Une plus grande sécurité s’installe, pour le grand bonheur de chacun !

 

Dans le cas où aucune piste spécifique n’est prévue, pense à bien serrer à droite et à rouler dans le sens de la circulation. Sois vigilant et adapte ta vitesse. Les passants qui souhaitent traverser sur un passage piéton sont prioritaires.

 

Si tu pédales dans le cadre d’une promenade, les pistes vertes sont recommandées. Bordées de végétation et souvent à l’écart des voitures, l’atmosphère y est douce et paisible. 

Conseil N°4 : Entretenir sa bicyclette régulièrement

Quels éléments du vélo vérifier ? Les pneus et les freins, pardi ! Si tes roues se dégonflent souvent, une crevaison peut imposer une petite réparation. Pense à les gonfler de temps en temps. Si le freinage devient incertain, alors un petit tour en boutique spécialisée s’avère primordial !

 

Tu peux aussi veiller à placer la selle à la bonne hauteur. Ta jambe sur la pédale la plus basse doit être très légèrement fléchie. Si se déplacer à vélo constitue pour toi une action quotidienne, investir dans une housse de selle en silicone ou en mousse te fera gagner un confort inestimable !

 

Pense à constater le bon état de ta chaîne et à y passer de l’huile parfois. Prendre l’habitude de tester son vélo permet d’éviter une mauvaise expérience. On ne plaisante pas avec les déplacements cyclables : mieux vaut prévenir que guérir ! 

Conseil N°5 : Avoir les bons réflexes en roulant

Circuler à vélo représente un vrai plaisir pour le corps et l’esprit. Mais ce loisir ou mode de circulation doit respecter des règles pour une meilleure sécurité des cyclistes.

 

De ce fait, Miloé tient à te rappeler certains essentiels… Surtout si tu bouges dans les grandes villes :

- Opte pour un matériel de qualité et équipé des normes de sécurité imposées.

- N’écoute pas de musique avec tes écouteurs.

- Ne regarde pas ton téléphone portable en roulant.

- Ne double jamais par la droite.

- Pense à bien annoncer les changements de direction.

- Veille à toujours respecter le code de la route.

- Offre constamment la priorité aux piétons.

- Ajuste la vitesse à chaque situation.

- Privilégie les pistes cyclables et respecte les panneaux et les marquages.

- Ne remonte pas une file en sens inverse et respecte le sens de circulation.

- Ne prend pas les chemins interdits aux vélos.

- Roule en file indienne si tu te promènes avec un groupe de cyclistes.

Conseil N°6 : Rester sur ses gardes quand on est cycliste

Afin de parfaire ce petit rappel des règles de sécurité en vélo, que ta ville soit équipée d’un formidable réseau de pistes ou que ton itinéraire soit sur route, voici d’autres tips à garder à l’esprit :

- Tes yeux regardent partout : rester vigilant aide à mieux prévenir le danger.

- Tu as la priorité ? Ralentir demeure malgré tout conseillé ! 

- Surveiller les piétons et anticiper leurs réactions, surtout celles des plus jeunes, s’avère important.

- Il y a lieu de se méfier des tramways et des bus. Les transports en commun déversent souvent des flux de passagers qui ne respectent pas toujours les espaces de chaque usager.

- Attention aux portières qui s’ouvrent lorsque la bicyclette passe à côté d’une file de voitures en stationnement.

- Méfie-toi des camions (appel d’air, angles morts…).

 

Tu as vécu une mauvaise expérience avec ton VTC ou tu ne disposes pas d’un vélo ? Tu ne souhaites pas pratiquer la location de bicyclette en libre-service ? Alors peut-être que le skateboard, la trottinette ou encore les rollers sont plus adaptés à ta mobilité en ville. Reste actif et continue à lutter contre la sédentarité !

Conseil N°7 : Attention au stationnement de son deux-roues

Afin de clôturer ce mini-guide des bonnes pratiques de la mobilité douce, Miloé te propose maintenant de se pencher sur le problème du stationnement à vélo ! Comme tout moyen de transport, il n’est pas toujours évident de savoir où se garer dans l’espace public.

 

Mener une politique écologique en faisant la promotion du vélo et en construisant des bandes cyclables, c’est formidable… Mais si aucun parc à vélo ou aucune aire de rangement n’est conçue, on court à la catastrophe !

 

Si tu as la chance de vivre dans une agglomération qui a pensé à tout, alors tu n’auras pas de souci pour laisser ton deux-roues sur un site adapté. Il te suffit d’avoir un cadenas solide en guise d'antivol. Bien plus efficace qu’un câble à billes ou qu’une chaîne, il se fixe à la structure du parc de stationnement ainsi qu’au cadre de ton fidèle engin. 

 

Le parking pince-roues présente des lacunes. Il s’avère impossible d’y accrocher le cadre, ce qui rend le vol aisé (il suffit de détacher la roue et le tour est joué). Un endroit proche des commodités et de la foule évite l’usage secondaire des transports polluants et permet de garder un œil sur sa bicyclette.

 

Prends garde à la durée d’accrochage proposée. On en distingue quatre formes :

- L’arrêt minute (de quelques minutes à une heure).

- Le stationnement moyenne durée (quelques heures maximum).

- Le stationnement longue durée (à la journée ou pour la nuit).

- Le stationnement illimité (aucune indication particulière).

 

L’usage du Vélib ou autres systèmes de vélos en libre-service permet d’éviter les prises de tête quant à ce type de choix. On prend un cycle à un endroit précis pour le déposer à un autre, à l’intérieur de l’espace citadin. Autre option ? Le vélo pliant, évidemment ! Moins rapide mais plus commode, tu peux facilement le transporter partout avec toi, même au bureau. 


Cycliste en herbe ou amateur du dimanche ? Plutôt sur les sentiers ou en circulation citadine ? Chacun peut trouver bien des avantages à la pratique du deux-roues. Avec un désir toujours plus prégnant de normaliser la piste cyclable, faire du vélo en ville a le vent en poupe ! Tes trajets deviennent l’occasion de faire de l’exercice physique sans nuire à la planète. Si un problème de santé t’empêche les efforts appuyés, l’utilisation d’un vélo à assistance électrique reste de mise ! Grâce à Miloé, tu possèdes toutes les cartes en main pour pédaler sereinement. Ton Sticker-Santé demeure ton meilleur allié dans tous tes déplacements. Alors, mets ton casque et… En selle !

 

Avec Miloé, santé vous concernés ! 🍀

 

Miloé n'est pas médecin mais nos articles sont validés par l’un de nos médecins membres de notre comité scientifique.